Business et finance

Les différentes manières d’investir dans une SCPI

Si l’investissement en SCPI fait autant d’adeptes actuellement, c’est surtout parce qu’il y a plusieurs façons de se procurer des parts. Il y a ceux qui achètent des SCPI comptant, ceux qui optent pour l’achat de parts en finançant tout ou une partie de l’acquisition avec un prêt, ceux qui mettent des SCPI dans leur assurance vie, ou encore ceux-là qui investissent en démembrement temporaire de propriété. En vrai, les méthodes ne manquent pas.

Acheter des parts de SCPI comptant

Investir comptant est sans doute la façon la plus simple d’investir sur des SCPI. Grâce à vos liquidités, vous payez directement vos parts, et une fois la période de carence écoulée (elle est généralement de 4 mois), vous allez pouvoir disposer de vos revenus. Vous pouvez en savoir plus ici.

Achat de parts à crédit

En décidant de financer vos parts de SCPI à crédit, vous allez pouvoir profiter de taux bas, et optimiser ainsi l’effet de levier. Vous allez pouvoir investir sans pour autant mobiliser votre épargne, et vos SCPI vous rapporteront sans doute plus que le coût de l’emprunt. Les intérêts d’emprunt sont toujours déductibles des revenus fonciers.

Investir en parts de SCPI dans l’assurance-vie

Investir via un contrat d’assurance-vie est aussi une démarche très intéressante. Cela vous garantira davantage de liquidité, et vous permettra aussi de profiter d’une fiscalité très attrayante de l’assurance vie. Il faudrait tout de même préciser que cette solution présente plusieurs écueils. Ce ne sont pas toutes les SCPI qui sont éligibles à l’assurance vie, et même lorsqu’elles le sont, elles n’iront pas reverser la totalité des revenus issus des SCPI. Il serait donc indispensable de s’acquitter des frais d’entrée et de gestion pour le contrat d’assurance vie, ainsi que les parts SCPI.

Investir en démembrement

L’achat de parts démembrées présente à la fois un intérêt financier et fiscal. Avec cette méthode, vous serez obligé de scinder la propriété en deux : usufruit (droit de toucher les revenus) et nue-propriété (possession). Les parts de SCPI sont données sur une période d’environ 10 à 15 ans. Au terme du délai fixé initialement, le démembrement prendra sitôt fin. L’usufruit va alors s’éteindre et ce sera au nu-propriétaire de récupérer la propriété entière des parts et de toucher désormais les revenus.

Les publications similaires de "Actu investissement"

  1. 29 Nov. 2020La loi Girardin industriel sur le plan juridique78 v.
  2. 24 Oct. 2020Un ralentissement sur la collecte de SCPI en 2020 ?124 v.
  3. 25 Sept. 2020L'assurance-vie est-elle toujours aussi performante ?155 v.
  4. 2 Sept. 2020Construire un immobilier social en outremer et défiscaliser182 v.
  5. 21 Août 2020Investissement : quelle SCPI choisir ?209 v.
  6. 20 Mai 2020Investir : les 3 points forts du nouveau Plan Epargne Retraite310 v.
  7. 20 Déc. 2019Le mode de sélection des programmes éligibles à la loi Girardin outremer448 v.
  8. 4 Juin 2019Les principes de Profina à ne pas louper602 v.
  9. 24 Déc. 2018Comment bien s’investir dans le marché de pompes funèbres ?900 v.
  10. 24 Juil. 2018Besoin d'investir rapidement ?964 v.