Business et finance

Le LMNP en résidence étudiante, un outil de défiscalisation pour les jeunes actifs ?

Bénéficiez de la possibilité de défiscaliser en investissant en résidence étudiante ! Destinée à accueillir des étudiants et éventuellement de jeunes stagiaires, cette dernière est en effet louée meublé. Le LMNP ou loueur en meublé non professionnel est quant à lui un statut fiscal donnant lieu à la possibilité d’être soumis à deux régimes particuliers : le régime réel d’imposition ou le régime micro BIC.

Déduire des charges, réaliser des amortissements ou bénéficier d’un abattement forfaitaire

Deux cas de figure peuvent se présenter :

  • Dans le cas où les recettes annuelles locatives sont supérieures au montant de 33 100 euros, le loueur peut opter pour le régime réel d’imposition. Il a alors la possibilité de déduire d’importantes charges, telles que les intérêts de l’emprunt, les frais d’acquisition (frais d’agence et frais de notaire), les assurances, les taxes et impôts fonciers, les frais d’entretien et de réparation, etc.
  • Le régime micro BIC est appliqué dans le cas où les recettes annuelles locatives sont inférieures à 33 100 euros. Un abattement forfaitaire de 50% pour frais est alors appliqué par l’administration fiscale.

Outre le LMNP classique, l’investisseur peut aussi défiscaliser en LMNP Censi-Bouvard ou en LMNP amortissement permettant de gommer l’ensemble de ses impôts.

Source : https://www.defiscalisezmoi.com

L’investissement en résidence étudiante

Avant d’investir en LMNP pour résidence étudiante, il est recommandé de se renseigner sur le sérieux du gestionnaire ainsi que sur ses années d’expérience, celui-ci représentant la pierre angulaire de l’investissement. En effet, il se charge de la gestion locative de la résidence et du reversement des loyers auprès de l’investisseur. Le classement des meilleurs gestionnaires peut être consulté sur les sites spécialisés. L’investisseur achète alors un appartement auprès du gestionnaire et déclare son activité auprès du Greffe du Tribunal de Commerce. À cet effet, un bail commercial est signé entre les deux parties, et l’investisseur fait appel à un expert-comptable pour la tenue de sa comptabilité.

Les publications similaires de "Actu investissement"

  1. 18 Nov. 2017Comment défiscaliser en investissant en Outremer ?24 v.
  2. 14 Oct. 2017Quelles sont les charges déductibles en loueur en meublé non professionnel ?49 v.
  3. 30 Sept. 2017Mesdames, pensez au PERP pour compenser une petite retraite73 v.
  4. 25 Sept. 2017Investir dans un EHPAD pour diversifier ses placements82 v.
  5. 3 Sept. 2017Investissez dans la voyance par téléphone148 v.
  6. 21 Juin 2017Corum Convictions : la star des SCPI du moment312 v.
  7. 3 Juin 2017Je cherche un bon CGP à Paris200 v.